Le prosecco, est-ce un bon choix ?

Print Friendly, PDF & Email

Le prosecco est un vin pétillant, produit dans le nord-est de l’Italie, dans deux régions : la Vénétie et le Frioul. Sa production explose avec une augmentation de 45% en douze mois et 75% ces quinze dernières années. Aucun vin pétillant n’a connu une telle progression.

Innocente Nardi, président du Consortium des Producteurs de Prosecco Supérieur DOCG en Conegliano Valdobbiadene, estime produire 600 millions de bouteilles avec la récolte 2018, soit deux fois le volume annuel du champagne.

Même s’il ne détrône pas encore le champagne en parts de marché, le prosecco fait néanmoins reculer les ventes d’autres vins pétillants français, comme les Saumur, Touraine, Vouvray, crémants de Loire, d’Alsace, de Bordeaux…

Mais c’est pour une tout autre menace que je le mentionne.

En effet, pour répondre à cette demande toujours croissante des consommateurs, principalement le Royaume-Uni, les États-Unis et la Chine, les viticulteurs du nord-est de l’Italie ont été poussé à une extension démesurée de leurs vignobles.

D’après la journaliste Céline Deluzarche, une étude italienne estime une perte de 400 000 tonnes de terre par an et constate une fragilisation des sols et une pollution des rivières en aval par les pesticides utilisés dans les vignes.

Cette culture intensive augmente les risques de glissement de terrain, réduit la capacité de stockage du CO2 par le sol, appauvrit la biodiversité et la richesse en nutriments des terres.

Pensez-y et valorisez plutôt les terroirs plus respectueux de l’environnement.

Ici le lien de l’article de la journaliste Céline Deluzarche.

Lire aussi cet article.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo